Etudes et recherches

PowerLung est nouveau pour vous, mais les recherches ne sont pas récentes. Dès les années 1920, des études ont été effectués sur des athlètes. Au début des années 1970, l’intérêt des chercheurs pour l’entraînement des muscles respiratoires s’est accru. Des recherches sur l’entraînement des muscles inspiratoires et expiratoires ont été effectuées, afin de déterminer si ces muscles s’amélioraient grâce à cet entraînement. L’idée était de voir si des personnes saines pouvaient améliorer leurs performances, et les tests devraient déterminer le degré d’amélioration du système respiratoire. Les recherches ont démontré que les muscles respiratoires pouvaient s’entraîner, et que des individus sains tiraient profit de cet entraînement. Les études ont également démontré que l’entraînement le plus efficace était celui d’entraîner séparément l’inspiration et l’expiration. En plus, la plupart des études sur l’entraînement musculaire inspiratoire et expiratoire ont démontré que, pour être vraiment efficace, les muscles expiratoires devaient être entraînés.

Une étude indépendante des effets de PowerLung sur des coureurs de marathon et triathlètes d’élite a démontré les améliorations respiratoires suivantes : des augmentations importantes de volume de plus de 25%.

Une étude indépendante sur des nageurs de niveau olympique a constaté des améliorations des muscles respiratoires et du taux de dyspnée durant les exercices, provoquant une plus grande vitesse et une amélioration des performances.